<< Dernier article | < Article suivant | Article précédent > | Premier article >>

Transformers Animated


Le 04/04/2009 à 00:42:45
[Version imprimable]



Le Blog de Matt - Transformers Animated Comment ? Mais de quoi ? Je vais parler d'une série animée américaine ? Et oui, et oui, c'est un fait rare (Simpsons mis à part), mais pas si étonnant que ça. Ca n'est pas nouveau, j'aime bien les Transformers (G1, MasterForce ou encore Victory peuvent le prouver) et même avec quelques appréhensions, j'ai décidé de me jeter dans la dernière série en date, Transformers Animated, réalisée par les Américains et diffusée pour la première en décembre 2007 aux USA. Théoriquement, je ne devrais donc pas référencer cet article sur Blogchan, mais je dirai pour ma défense que certains studios Japonais ont participé à la réalisation de l'animation, hin hin hin ! (MOOK DLE, Answer et 4°C)

La série comporte actuellement trois saisons (la troisième ayant débuté il y a quelques semaines), plus un film de 90min qui sert d'introduction. Soit dit en passant, je déteste la façon de compter des Américains puisque les deux premières saisons sont trouvables sous les références 1 à 29 alors qu'il s'agit pour 1 à 3 du film, de 4 à 16 de la première saison puis de 17 à 29 de la seconde, alors que les épisodes de la troisième saison se trouvent sous la référence 3x01, etc... Bonjour l'embrouille... A part cela, Transformers Animated fait table rase avec tout ce qui s'est passé jusqu'à présent. Il n'y a pas de continuité avec les précédentes séries et l'histoire est reprise depuis le début, il y a une brève référence à Transformers G1 (la toute première série) au tout début du film, mais pour le reste, on oublie tout.

On fait donc la découverte de 5 Autobots qui, même s'ils reprennent des personnages déjà existants, sont ici complètement nouveaux. Il ne s'agit d'ailleurs pas d'une équipe de soldats qui affrontera les Décepticons, mais d'une équipe chargée de la réparation de ponts spatiaux qui va découvrir par hasard le All-Spark, une source de vie et de pouvoirs pour tous les Transformers (qu'ils soient Autobots ou Decepticons) et qu'ils devront protéger des Decepticons et leur leader, Megatron. La troupe est toujours menée par Optimus Prime qui, bien qu'ayant étudié à l'académie des Autobots, n'a en début de série que très peu d'expérience en tant que leader. On retrouve sous ses ordres 3 autobots issus de la première série : Bumblebee, le petit robot jaune, très speed, un peu trop confiant en lui mais toujours près à rendre service, Ratchet, le médecin et scientifique de service qui est un vétéran de l'ancienne guerre entre Autobot et Decepticon et Prowl, un robot ninja qui se transforme en moto de police. A ceux-ci se rajoute Bulkhead, le gros bourrin du groupe, pas très sûr de lui et un peu soupe au lait.

Quand le groupe découvre le All-Spark au début du film qui sert d'introduction à la série, un vaisseau Decepticon les repère rapidement et passe à l'attaque pour récupérer ce pouvoir. Manque de chance pour nos héros puisque ce n'est rien de moins que Megatron, le leader des Decepticon qui se trouve à bord du vaisseau. Secondé par Starscream, celui-ci cherche à le détruire en plaçant une bombe dans son dos. Finalement, les Autobots arrivent à se débarrasser de Megatron qui s'écrase quelque part sur Terre. Les Autobots se retrouvent également plonger dans un profond sommeil puis se réveillent au bout de 50 ans. Il découvre Detroit, une ville futuriste où le professeur Sumdac a développé la robotique et ce sont des machines qui aident les humains dans la plupart des taches rébarbatives de leur quotidien. Ce que les Autobots découvriront plus tard, c'est que les recherches en robotique du professeur ont pu avancer aussi facilement grâce à la découverte des restes du corps de Megatron. Le professeur a également une fille, Sary, la première humaine a entré en contact avec les Autobots quand ceux-ci se réveilleront. Elle deviendra très vite amie avec Bumblebee et surtout, en entrant en contact avec le All-Spark, la clé qu'elle porte à son cou se chargera en énergie qui lui permettra, au choix, de soigner les Autobots blessés ou même de donner vie aux machines.

Et ça vaut quoi tout ça ? Cette série de Transformers correspond totalement à ce qui se fait en ce moment en matière d'animation pour enfants aux USA : dessins ultra simplifiés avec des contours très marqués, couleurs flashy et animation qui pète. La série devait s'appeler à la base "Transformers: Heroes". Quand on voit le développement scénaristique, en tout cas dans la grosse première moitié de la série, on le comprend sans problème puisqu'on a les Autobots qui découvre le monde dans lequel ils ont attéri, et surtout la ville qu'ils vont devoir protéger, non seulement des Decepticons, mais également d'une flopée de super-vilains... plus ou moins réussis. Heureusement que la seconde saison insiste moins sur ce point parce que, très honnêtement, les gentils robots qui combattent les méchants super-vilains, ça n'est pas forcément ce à quoi on s'attend quand on regarde les Transformers. Heureusement, il y a le reste. La série a un bon rythme et chaque épisode, même si ça ne va jamais très loin et qu'il ne faut pas s'attendre à une réflexion philosophique, se laisse suivre avec plaisir.

La dernière série que j'avais regardé, Transformers SuperLink (je n'en ai pas parlé vu que j'ai perdu toutes mes captures en même temps que mon disque dur) avait un scénario bien développé et un objectif défini (sauver l'univers). Il y avait plusieurs camps qui s'affrontaient avec des personnages pas du tout manichéens. Ici, on oublie tout ça.

Pourtant, ça reste à un niveau incomparable avec la toute première série diffusée il y a plus de 20 ans qui proposaient des scénarios pondus en 5 minutes après une soirée passées à faire la fête et des perso épais comme du papier à cigarettes dont les caractères pouvaient être classifiés en deux groupes : les idiots et les belliqueux... et encore, là, je vous parle des gentils.

Non, là, heureusement, rien à voir. On aime ou on n'aime pas, mais chaque personnage a son caractère qui lui est propre. La preuve ultime que ça n'est pas si mal ficelé : BumbleBee est un personnage fonceur, qui se la pète et qui balance des vannes à tout va, le genre de personnages que, par définition, je n'aime pas et qui pourtant garde ses faiblesses (il reconnaît ses erreurs, il cherche à aider Sary, etc...), bref, c'est un oxymore, mais ça donne au robot un côté humain et ça, j'ai bien aimé. Autre grande amélioration, Starscream en tant qu'éternel calife qui veut la place du calife, si son homologue de la première saison était une grande gueule qui finalement n'agissait pas des masses, ici, pour le peu qu'on le voit, il passe une bonne partie de son temps à mettre en place des plans pour prendre la place de Megatron, il est fourbe, il est menteur et surtout quand il s'aperçoit que ses plans vont échouer, il est lâche et rentre la queue entre les jambes.

La série se permet également des clins d'oeil plus ou moins importants aux précédentes séries puisqu'on retrouve entre autres les Dinobots (qui ne sont plus que trois), avec leur chef Grimlock, toujours aussi bourrin que limité intellectuellement ; les Constructicons apparaissent dans la seconde saison, d'abord au nombre de deux (un troisième doit faire son apparition dans la nouvelle saison) et sont très inspirés de leurs homologues ouvriers de chantier humains : ils passent leur temps à boire des bidons d'huile et sifflent les voitures sexy qu'ils voient passer dans la rue ; Soundwave qui d'ailleurs m'étonne qu'on ne le voit pas plus qu'un seul épisode dans les deux premières saisons car il s'agit d'un des Decepticons les plus emblématiques de la première série, etc, etc...

Bref, tout ça pour dire que c'est avec un certain plaisir que j'ai regardé les 29 premiers épisodes de la série. Ce n'est pas philosophique, c'est très bien pour se vider le cerveau, et personnellement, je me suis limité à 1 ou 2 épisodes par jour pour éviter l'overdose, donc j'espère que la nouvelle saison se laissera suivre aussi facilement. Et pour finir, une petite galerie d'images !


Transformers AnimatedTransformers Animated
Transformers AnimatedTransformers Animated
Transformers AnimatedTransformers Animated
Transformers AnimatedTransformers Animated
Transformers AnimatedTransformers Animated
Transformers AnimatedTransformers Animated
Transformers AnimatedTransformers Animated
Transformers AnimatedTransformers Animated
Transformers AnimatedTransformers Animated
Transformers AnimatedTransformers Animated
Transformers AnimatedTransformers Animated
Transformers AnimatedTransformers Animated
Transformers AnimatedTransformers Animated
Transformers AnimatedTransformers Animated
Transformers AnimatedTransformers Animated
Transformers AnimatedTransformers Animated
Transformers AnimatedTransformers Animated
Transformers AnimatedTransformers Animated
Transformers AnimatedTransformers Animated
Transformers AnimatedTransformers Animated
Transformers AnimatedTransformers Animated
Transformers AnimatedTransformers Animated
Transformers AnimatedTransformers Animated
Transformers AnimatedTransformers Animated
Transformers AnimatedTransformers Animated
Transformers AnimatedTransformers Animated
Transformers AnimatedTransformers Animated
Transformers AnimatedTransformers Animated
Transformers AnimatedTransformers Animated
Transformers AnimatedTransformers Animated
Transformers AnimatedTransformers Animated
Transformers AnimatedTransformers Animated
Transformers AnimatedTransformers Animated
Transformers AnimatedTransformers Animated
Transformers AnimatedTransformers Animated
Transformers AnimatedTransformers Animated
Transformers AnimatedTransformers Animated
Transformers AnimatedTransformers Animated
Transformers AnimatedTransformers Animated
Transformers AnimatedTransformers Animated
Transformers AnimatedTransformers Animated
Transformers AnimatedTransformers Animated
Transformers AnimatedTransformers Animated
Transformers AnimatedTransformers Animated
Transformers AnimatedTransformers Animated






Bookmark and Share

2 commentaires | Bas de page

Matt @ www le 11/04/2009 à 00:34:09

Oh, tout de suite, parce qu'elle a les cheveux et les yeux rouges, ça va faire fuir les hyper catho. Nan bah même, les robots géants doivent suffir à les faire fuir. Allez, je suis sûr que tu préférais Spike de la première série :
http://img27.imageshack.us/img27/3417/sparkplugg1.jpg

Les Villages People ne sont pas très loin (d'ailleurs, comme on le voit sur une des images que j'ai mises, son père fait une apparition dans Animated).

Il était pas enthousiaste mon point de vue ? Bah, j'ai bien aimé... mais je reste réaliste, c'est tout :p

Nixou @ www le 05/04/2009 à 04:25:56

Commence à lire

"dessins ultra simplifiés avec des contours très marqués, couleurs flashy et animation qui pète"

Ha on dirait que le graphisme est pas extraordinaire

Fait descendre l'image, tombe sur les premiers robot: ouais c'est moche, mais quand même pas catastrophique

Fait descendre davantage l'image, voit les premiers personnages HUMAINS

PU....................

Qu'est-ce que c'est que cette horreur?
Ils ont fait exprès pour dégoûter les spectateurs et les faire s'intéresser davantage aux machines, c'est ça?
Tain, si en voyant la rouquine des chrétiens fondamentalistes se mettent à crier à l'oeuvre sataniste, faudra pas pas faire mine de s'étonner...

J'aurai aimé avoir un point de vue plus enthousiaste, mais je dois dire qu'ayant perdu le goût pour les robots transformables aux alentours du CP, je suis pas vraiment resté à jour ^^"

merci de répondre à la question : êtes-vous un humain ou un robot ?
Je suis un
<< Dernier article | < Article suivant | Article précédent > | Premier article >>
Ma chaîne Youtube- Kouryu
About moi

J'aime les jeux vidéo, les mangas, les jeux vidéo, les animes, les jeux vidéo, la musique, les jeux vidéo et je collectionne tout ce qui a touche à Mario.
Accessoirement, je tiens ce blog de manière particulièrement aléatoire...
Derniers commentaires :


Actuellement 618 articles en ligne et 5744 commentaires.

Flux RSS :

Les articles :
Fichier RSS concernant les articles

Les commentaires :
Fichier RSS concernant les commentaires