<< Dernier article | < Article suivant | Article précédent > | Premier article >>

Final Fantasy XV


Le 28/12/2016 à 08:58:59
[Version imprimable]



Le Blog de Matt - Final Fantasy XV Un article sur un jeu sorti il y a moins d'un mois (quand j'ai commencé à écrire cet article...), mais que se passe-t-il ? Ah, le jeu en question est un Final Fantasy, ceci expliquant cela. Je dis ça, mais cela fait des années que je n'ai pas fait un Final Fantasy à sa sortie, vu que pour FFXIII, je n'avais pas encore la console. Et pour la PS4, j'attendais une version slim pour l'acheter, coup de bol, l'édition limitée FFXV est sortie au format slim, du coup, les planètes étaient alignées.

Je n'ai pas trop envie de parler de la genèse du jeu, des tonnes de sites le font déjà en ce moment, 10 ans d'attente, gestation dans la douleur, tout ça, tout ça, tout le monde le sait déjà. Petit bémol néanmoins sur les 10 ans d'attente, puisque grâce à Final Fantasy XIII et ses suites, je n'ai jamais vraiment eu l'impression de l'attendre ce FFXV. La sortie de Last Guardian, prévu lui-aussi sur PS3 à la base et maintes fois repoussée, m'a paru beaucoup plus longue à attendre, alors que le jeu a été annoncé après.

Je viens de passer 98h sur le jeu (je triche un peu, nous étions deux sur la partie, mais c'est moi qui ai tenu la manette la majeure partie du temps), les idées sont confuses et difficiles à ordonner. Du coup, comme pour Secret of Mana, je vais faire une liste de ce que le jeu fait en bien, en mal, ou en un-peu-des-deux-ça-dépend.

Copie à revoir

Le plus grand reproche que je fais au jeu, c'est son gameplay. Ceux qui ont fait le jeu après The Witcher disent que FFXV a un moins bon système. Pour ma part, je n'ai pas (encore) fait the Witcher, mais j'ai fait Xenoblade X en début d'année, et FFXV souffre de la comparaison sur pas mal de points...

Xenoblade X, comme Xenoblade avant lui, avait été pensé pour simplifier la vie du joueur sur bien des points : possibilité de se téléporter quasiment n'importe où sur la map, gestion des quêtes annexes très souples (objet trouvé = fin de la quête), etc, etc... Là, FFXV fait donc moins bien qu'un jeu sorti un an plus tôt et c'est fâcheux : obligation de descendre du Chocobo pour ramasser un objet, murs invisibles qui nécessitent de faire un immense détour alors qu'on est à 50 m de notre cible à vol d'oiseau, et surtout son fameux bouton d'action qui est le même que le bouton de saut, ce qui fait que le héros fait un saut avant d'ouvrir n'importe quelle porte ou de ramasser n'importe quel objet...

Mais après avoir fini le jeu depuis plusieurs jours, oui, tous ces petits points sont agaçants, mais ça n'est finalement pas ce que je retiens en priorité du jeu et FFXV risque d'être une expérience qui va se bonifier dans mes souvenirs (et peut-être aussi grâce aux DLC gratuits à venir).



Y a du bon, mais...

C'est là que je vais parler du scénario. Parce que FFXV, c'est une base scénaristique formidable, des personnes principaux détaillés et attachants et un monde qui donne envie de s'y plonger. Mais c'est aussi une histoire bâclée, avec des pans entiers de l'histoire qui sont balayés d'un geste de la main alors qu'ils auraient pu donner quelque chose de formidable.
C'est aussi, et là, chacun est libre d'aimer ou pas, un rythme étrange avec une histoire longue à se mettre en place au début, diluée dans un monde immense, et qui finit peut se finir, dans une seconde partie dirigiste et minimaliste (ce qui, néanmoins, ne m'a pas déplu outre mesure) en l'espace de quelques heures.

Le meilleur exemple, c'est le chapitre 13, que certains ont détesté et qui est un long couloir dans une ambiance presque suffocante où la plupart des révélations du jeu sont données sous forme d'articles de journaux ou de compte-rendus optionnels, ce qui fait perdre tout impact tragique qu'auraient pu avoir ces informations si elles avaient été mieux mises en scène (je ne spoile pas, mais ça n'est pas l'envie qui manque !).

A côté de ça, le côté road trip entre potes rend super bien, ça manque d'oestrogènes dans tout ça, et ce ne sont pas les quelques personnages féminins secondaires qui vont arranger ça (même si, bon, y a Cindy...).

Un mot sur l'open world, la map est immense, très détaillée (on perd un peu en détail quand on regarde un environnement éloigné) avec quelques décors vraiment superbes. Mais le jeu lorgne du côté du réel (en général), du coup, je préférai le style de Mira dans Xenoblade X qui nous faisait réellement voyager avec ces environnements très différents les uns des autres.



Mais il y a quand même de bonnes choses

Bon, déjà, les graphismes, c'est une sacrée claque visuelle. C'est le premier jeu que je fais sur PS4, ça doit aider, mais je pense qu'on peut dire que le jeu est objectivement beau. Les personnages principaux sont détaillés (un peu d'aliasing, mais bon...), les secondaires aussi (un peu moins les PNJ dans les villes par contre), les ennemis sont superbes et immenses pour certains. Les environnements sont très réalistes, et la nourriture est superbement réalisée. Ce dernier point n'est pas vraiment un facteur décisif dans l'achat du jeu, mais il faut le dire.

Deuxième très bon point, ce sont les combats. Les combats se font sans transition sur l'open-world, et on dirige Noctis, le héros du jeu, tandis que les trois autres personnages sont gérés par la machine. On peut néanmoins leur donner des ordres, chacun ayant se propres capacités (Prompto et son flingue, Gladiolus qui frappe très fort et Ignis, l'intello du groupe, plus à l'aise dans le rôle de soutien). Tout se fait en temps réel, on frappe simplement en laissant appuyer sur rond, on se défend en appuyant sur carré. Une garde réalisée au bon moment permettant même de contre-attaquer. Les affrontements sont souvent longs et le rythme est soutenu. Pinaillons néanmoins sur cette maudite caméra qui semble préférer nous montrer des arbres plutôt que notre équipe qui combat...
Si chaque personnage secondaire a une arme (ou deux) qui lui est propre, Noctis, lui, est polyvalent et peut s'équiper de 4 armes différentes. Quand à la magie, le héros peut extraire du feu, de la glace et des éclairs de certains points sur la carte, puis combine ces différents éléments avec des objets pour donner des magies qui sont, certes, limitées en nombre, mais totalement cheatées au vu des dégâts qu'elles provoquent... Et puis il y a les invocations, plus belles que jamais, qui sont pour le coup plus que de simples magies améliorées. Ici, elles sont au centre de l'histoire, avec un rôle réel dans le scénario, et surtout, leur participation au combat dépendra de leur bon vouloir (et puis Shiva, quoi...).

Enfin, dernier bon point : les musiques de Yoko Shinomura qui n'a certes pas composées toutes les musiques du jeu, mais les thèmes les plus marquants portent le plus souvent sa patte facilement identifiable. Si la plupart des thèmes de ville sont assez meh, collant certes avec l'ambiance road trip du titre, mais assez rapidement oubliables lorsqu'on écoute la bande-son en dehors du jeu, les thèmes des combats et des scènes principales de l'aventure sont quand à eux mémorables. Je suis grand fan des compositions de Uematsu sur les épisodes fondateurs de la saga, mais je n'ai aucun problème avec le passage de relais à d'autres compositeurs sur les derniers épisodes de la saga. J'adore le travail de Hamauzu et ses compères sur FFXIII, il en est de même pour Shinomura sur FFXV.



Qu'est-ce qu'on en retient, au final ?

Déjà, on en retient que tous les gens qui auront fait le jeu à la sortie auront fait une version beta du titre. Hajime Tabata a promis des DLC à plus ou moins brèves échéances. Certains vont développer le jeu (il y a peu, un New Game + a fait son apparition), d'autres devraient modifier certaines scènes, voire en rajouter. Je retenterai sans doute l'aventure à ce moment-là, mon avis sera peut-être alors totalement modifié (?). En attendant, si le jeu n'est pas parfait, il fait certaines choses très bien. L'exécution ne s'est pas faite sans heurts, mais on ne peut que féliciter la prise de risque. Espérons qu'à présent, FFXV suivra le chemin de FFXIII en nous proposant pourquoi pas des FFXV-2 ou 3 encore plus aboutis, encore plus détaillés, encore plus passionnants...







Bookmark and Share
Acheter sur Play-Asia

Acheter sur Amazon.fr

2 commentaires | Bas de page

Matt @ www le 29/12/2016 à 00:05:36

Je suis bien d'accord pour les musiques, aucune OST ne peut être composée que de musiques épiques (quoi que, de mémoire, la majeure partie de l'OST de Xenosaga I était composée de thèmes symphoniques) et il en faut pour tous les types de scènes. Pour les musiques des villes de FFXV, elles collent à l'ambiance du jeu, c'est juste que ce n'est pas le genre de musique que j'irai écouter hors jeu.

Pour le jeu en version beta, c'est effectivement exagéré, mais j'attends néanmoins de voir ce que vont apporter au jeu les prochaines mises à jour. Il paraît que la structure même du chapitre 13 sera modifié, je suis curieux de savoir à quoi ça va ressembler.

Memento @ www le 28/12/2016 à 23:13:58

Sur la musique, il est naturel que certains thèmes, de ville notamment, soient moins mémorables, ou s'écoutent mal en dehors du jeu. Ils n'en demeurent pas moins importants, pour le rythme notamment. Un jeu qui aurait des musiques magistrales en permanence serait vite exténuant ! J'ai bien aimé les musiques de cet épisode-ci -il faudrait quand même être un ours pour ne pas aimer). Par contre je n'avais pas apprécié les musiques du XIII et XIII-2. Quelques morceaux tout au plus. Mais c'en est à se demander ce qui leur a pris parfois.... (https://www.youtube.com/watch?v=n7Z6v6gxvII)

Je te trouve un peu sévère de parler de jeu en beta, même si je comprends d'où ça vient. Pour avoir vu des tonnes de jeu en beta, ou en accès anticipé, on en est quand même loin. Il est vrai que le jeu a un certain nombre de problèmes, mais ça n'en fait pas nécessairement un jeu si mal fini qu'il vaut mieux le remettre à plus tard. C'est sans doute affaire de conception, mais il n'est d'ailleurs pas complètement inintéressant de faire le jeu en l'état, de jauger les dits « défauts » pour percevoir l'intention qui se cachent derrière eux. Les défauts, les erreurs en fait, sont également riches en enseignement.

Si FF XV était sorti il y a dix ans ou quinze ans, on en aurait peut-être pas fait des tonnes. Mais à l'ère actuelle les imperfections insupportent. C'est regrettable. D'autant que quelque chose me dit qu'une bonne partie de ceux qui disent "je le ferai plus tard" à cause de cela n'avait de toute façon aucune intention de le faire à la sortie.

merci de répondre à la question : êtes-vous un humain ou un robot ?
Je suis un
<< Dernier article | < Article suivant | Article précédent > | Premier article >>
Ma chaîne Youtube- Kouryu
About moi

J'aime les jeux vidéo, les mangas, les jeux vidéo, les animes, les jeux vidéo, la musique, les jeux vidéo et je collectionne tout ce qui a touche à Mario.
Accessoirement, je tiens ce blog de manière particulièrement aléatoire...
Derniers commentaires :


Actuellement 616 articles en ligne et 5743 commentaires.

Flux RSS :

Les articles :
Fichier RSS concernant les articles

Les commentaires :
Fichier RSS concernant les commentaires