<< Dernier article | < Article suivant | Article précédent > | Premier article >>

Récapitulatif de l'année 2014 : les animes


Le 22/01/2015 à 05:01:22
[Version imprimable]



J'avais prévu de faire mon compte rendu des animes de 2014 un peu plus tôt, mais l'actualité ne s'y prêtait pas (et je n'avais pas non plus le coeur à le faire). Cette fois-ci, je m'y lance.

Cette année, j'ai vu 41 séries, films ou spéciaux (+ 2 séries abandonnées en cours). Cela fait 597 épisodes, 6 spéciaux et 3 films pour une durée totale de 233h. Comme je n'ai pas fait ce calcul l'an dernier, je ne me rends pas compte si ça fait beaucoup ou non...

Séries :

Akame ga Kill! : il y a un décalage entre le fond et la forme de ce shonen. Les personnages ont des traits arrondis, les couleurs sont criardes, on pourrait croire à une comédie, et pourtant, les combats - et les morts - s'enchaînent sans s'arrêter. Pas parfait, mais la série se laisse suivre avec plaisir.
Akuma no Riddle : la moyenne, sans plus, l'histoire de deux filles dont une est tueuse qui protège l'autre d'autres tueuses. Les épisodes n'ont pas de réel défaut, mais il n'y a rien non plus qui fasse sortie la série du lot.
Aoki Hagane no Arpeggio: Ars Nova : un concept très bizarre, pour ne pas dire très japonais, des vaisseaux navals dotés d'intelligence arrivent pour conquérir la Terre, l'une de leur particularité, ils possèdent des avatars sous forme de jeunes filles qui leur permettent notamment d'entrer en contact avec les humains. Voilà, c'est n'importe quoi, mais j'ai bien aimé quand même. Il y a pas mal de batailles navales tout au long de la série. Ca n'est pas ultime, mais ça n'a pas vraiment de mauvais côté.
Barakamon : très jolie série, poétique par moment, rigolote souvent, l'histoire d'un calligraphe qui part dans une petite île du Japon pour se ressourcer et qui découvre le monde hors de la capitale.
Black Bullet : de la SF, assez classique avec des gentils héros qui luttent contre des méchants monstres transformés par un virus, mais les deux personnages principaux sont réussis
Chuunibyou demo Koi ga Shitai! Ren : la seconde saison de la série. J'avais bien aimé la première, j'ai bien aimé également celle-ci. Rikka dans son rôle de jeune fille amoureuse qui n'a aucune idée de comment le gérer est attachante, ça reste très mignon dans l'ensemble.
Danna ga Nani wo Itteiru ka Wakaranai Ken : courte série de 12 épisodes de 3 minutes qui surfe sur la vague des séries pour otaku puisque c'est l'histoire d'une femme qui en a épousé un. Ca ne demande pas non plus un bac+25 en anime pour comprendre.
Free!: Eternal Summer : comme d'habitude avec KyoAni, pas grand chose à reprocher. C'est joli, sans défaut, faut juste accrocher aux beaux gosses qui font de la natation.
Go! Go! 575 : mmm, courte série de d'épisodes de 3 minutes sur des filles qui font des poèmes, ça ne m'a pas vraiment marqué.
Kakumeiki Valvrave 2nd Season : suite et fin de la série par le scénariste de Code Geass, ça a ses bons moments, mais ça n'est quand même pas aussi bien...
Kantoku Fuyuki Todoki : même topo que Danna ga Nani, sauf que cette fois, il faut un bac+25 pour comprendre la plupart des blagues...
Kenzen Robo Daimidaler : mélange bizarre entre du super robot moche et du ecchi à la limite du hentai. la série est à prendre au 12000ème degré, avec le cerveau éteint, et à la limite, ça s'apprécie.
Kill la Kill : Hiroyuki Imaishi mon amour ! J'ai adoré les perso, j'ai adoré l'animation, j'ai adoré la mise en scène, j'ai adoré la musique, Kill la Kill, c'est tellement bon que c'en est trop court -_-
Kyousou Giga (TV) : bah... c'est joli, c'est poétique, mais j'ai eu l'impression tout au long de la série d'avoir manqué le début... Il se passe plein de trucs, il y a plein de perso, mais on ne sait pas pourquoi, où, quand, ni comment... Dommage...
Little Busters!: Refrain : la suite de la série la plus lente du monde. Avec l'espèce de fil rouge qui donne 2-3 info tout au long de la série, on finit par se demander où ils veulent en venir... et j'avoue que je n'avais vraiment pas vu le final arriver.
Log Horizon : l'anime surfe sur la vague lancée par Sword Art Online. C'est moins joli, mais ça se laisse regarder sans déplaisir.
Magi: The Kingdom of Magic : La suite de la première saison diffusée l'année dernière. Pas de défaut particulier, mais pas de qualité qui le fasse sortir de la masse.
Mahou Shoujo Taisen : du Gainax publicitaire. 26 épisodes de 3 minutes où tous les 3 épisodes, on change d'héroïne, des mahou shoujo qui opèrent chacune dans un coin différent du Japon. C'est joli, les designs sont agréables, mais c'est trop court pour avoir un réel intérêt, autre que voir (très) brièvement à quoi ressemble chaque région.
Nagi no Asukara : encore une pitch très japonais, dans un petit coin près de la mer cohabite deux types d'humains, ceux qui vivent à la surface, et ceux qui vivent sous les eaux. Comme la population du village sous l'eau diminue, les enfants vont devoir aller à l'école dans le village de la surface. J'ai beaucoup aimé cette série, jolie fable sur l'acceptation de ceux qui sont différents, et c'est une jolie histoire d'adolescents qui découvrent l'amuuuur.
Nisekoi : j'ai eu du mal avec Nisekoi. Pourtant, j'ai accroché à l'histoire, aux perso, au design et à l'humour, mais c'est la mise en scène qui m'a rebuté. Elle est faite de plans fixes qui changent toutes les 2-3 secondes, et c'est vraiment un procédé que je n'aime pas, dommage...
No Game No Life : c'est un peu le slogan de ma vie, ça. Pour le reste, il y a du bon et du moins bon, le frère et la soeur qui font office de héros sont souvent très drôles puisque d'un côté ce sont des têtes à claques qui ne se prennent pas pour rien, et de l'autre de gros associaux qui ont de sacrés problèmes d'intégration dans la société. C'est rigolo, joli (même si les couleurs pastels avec les contours en rose, je ne suis pas fan) et on attend la suite.
Persona 4 The Golden Animation : intérêt mitigé. La série est plus un bonus pour ceux qui ont fait P4G puisqu'elle présente des épisodes qui n'ont pas de réel enchaînement entre eux, ça permet plus d'approfondir que de découvrir l'univers du jeu.
Ping Pong The Animation : d'habitude, j'aime bien Masaaki Yuasa, mais là, j'ai eu du mal. A part 2-3 moments où l'animation se laisse aller, je me suis ennuyé la majorité du temps et j'ai trouvé ça moche...
Saint Seiya Omega : enfin fini... Ca a été long, et ça n'en valait pas vraiment la peine, surtout le final assez péteux par certains aspects puisque la série tue des perso importants... pour les faire réapparaître dans le dernier épisode. La seconde saison relève le niveau, mais c'est pas jojo dans l'ensemble.
Samurai Flamenco : LA série WTF de l'année, ça part dans tous les sens, en parodiant les henshin hero puis les sentai, c'est du grand n'importe quoi, ça se laisse suivre, mais quitte à regarder du tokusatsu en anime, autant regarder Tiger & Bunny.
Selector Infected WIXOSS et Selector Spread WIXOSS : je fais un résumé pour les deux puisque ce sont les deux saisons de la même série. Très bonne surprise, WIXOSS, c'est un mixe entre Yu-Gi-Oh et Madoka. Yu-Gi-Oh, car cela parle de filles qui jouent aux cartes, et Madoka puisqu'on sent très vite qu'il y a une embrouille derrière tout ça. C'est très sombre, il y a peu d'action, relativement peu de personnages, mais ils sont bien écrits. On a envie par moment de coller notre pied aux fesses de l'héroïne pour qu'elle se bouge un peu, mais dans l'ensemble, c'est très bien.
Sidonia no Kishi : j'ai bien aimé Sidonia ni Kishi, surtout que, par rapport au manga, l'histoire gagne en clarté. Si Blame du même auteur était une histoire minimaliste avec peu de personnages, Sidonia, c'est l'inverse, c'est une grande histoire avec beaucoup de monde, et j'ai trouvé l'anime beaucoup plus facile à suivre que le manga.
Space☆Dandy et Space☆Dandy 2nd Season : comme WIXOSS, deux saisons mais une même série. SD, c'était formidable. Le retour de Watanabe, qui fait travailler un nombre incroyable de guest pour un résultat assez déstructuré (surtout la saison 2) mais avec un réel plaisir à suivre. J'ai beaucoup aimé le découpage à la Galaxy Express 999 : un épisode, une planète, un problème.
Super Sonico The Animation : j'ai bien aimé cette série pour un point, c'est qu'elle est parfaite pour s'endormir, sinon, pour le reste, pas grand chose d'intéressant...
Sword Art Online II : deux ans après la saison 1, voici la suite de Sword Art Online. Comme son prédécesseur, la série est divisé en deux arcs, le premier renouvelle la série puisqu'elle introduit un nouveau personnage, l'excellente Shinon et un nouveau MMO, cette fois-ci dans un univers militaire où les joueurs se battent à coup d'armes à feu. Le second... est un peu fourre-tout. Il se passe dans le même univers que le second arc de la saison 1, introduit pas mal de nouveaux perso, mais à la différence des premiers arcs, il n'y a pas la même pression, les héros ne luttent pas pour leur survie, du coup, on s'y attache moins (même si les derniers épisodes sont très touchants)
Witch Craft Works : j'ai bien accroché, les personnages et l'univers sont sympa, le "couple" formé par les deux personnages principaux est inattendu, dommage que la série ne dure que 12 épisodes.
Wooser no Sono Higurashi : encore une série en épisode de 3 min, le design est accrocheur, dans un style kawai, pour le reste, ça ne m'a pas particulièrement marqué...

Spéciaux :

Fate/stay night: Unlimited Blade Works (TV) - Prologue : 40 min le prologue, 40 minutes l'épisode 1, 40 min l'épisode 12, c'est qu'ils ont des choses à dire pour cette nouvelle série de FSN ! En plus, techniquement, c'est au top, mais j'en dirai plus l'an prochain pour un résumé de la série complète.
Kill la Kill Special : bouhouhouh, le 25ème épisode qui conclut la série, j'en voulais plus...
Robot Girls Z : je ne me souviens plus de l'histoire, ça ne devait pas être terrible...
Sword Art Online: Extra Edition : ça reprend en partie des images de la première saison en rajoutant quelques scènes de dialogues (avec les filles à la piscine, uhuh), c'est juste du bonus.

Films :

Colorful : film de 2010 réalisé par Keiichi Hara qui a fait beaucoup de Crayon Shin-chan, ça raconte l'histoire d'une personne qui meurt, à qui on donne une seconde chance dans le corps de quelqu'un d'autre. Le film dure 2h mais ça se laisse voir sans souci.
La Colline aux coquelicots : toujours à la bourre avec les Ghibli, j'ai enfin vu la Colline aux coquelicots, l'histoire est jolie, les personnes sont agréables, même si le message dans les films du fils Miyazaki n'est pas aussi fort que dans ceux de son père, ça n'en reste pas moins de belles histoires.
Une été avec Coo : autre film de plus de 2h, et autre film de Keiichi Hara (pas fait exprès), cette fois-ci inspiré par la mythologie japonaise puisque c'est l'histoire d'un garçon qui se lit d'amitié avec un kappa qui est resté enfermé dans une pierre pendant 200 ans.

Abandonnés :

Captain Earth : j'ai tenu 5-6 épisodes, c'est joli, les musiques sont signées Monaca, mais c'est plus de la SF pour les enfants avec des héros très jeunes et très gentils qui luttent contre des méchants très méchants... Ca ne m'a vraiment pas inspiré.
Nobunagun : je n'ai même pas vu un épisode en entier (la faute à la Vita qui a planté en pleine lecture), mais ça n'était tellement pas passionnant que je n'ai pas eu envie de continuer...

Allez, comme d'hab, un petit top et flop, on commence par les mauvais :

Flop 3 :

3- Super Sonico
2- Persona 4 Golden The Animation
1- Saint Seiya Omega


Super Sonic n'a pas grand chose pour elle (à part sa plastique), c'est mou, c'est long, ça ne sert pas à grand chose. P4, l'intérêt, c'est l'OST tirée du jeu avec les musiques de Meguro, sinon, c'est moche... Et Saint Seiya, ça aurait mieux fait de ne jamais exister...

Top 3 :

3- Selector Infected/Spread WIXOSS
2- Space☆Dandy
1- Kill la Kill


Autant pour les 2 premières places, c'était facile, autant la 3ème, j'ai eu plus de mal car beaucoup de bonnes séries au même niveau cette année. Du coup, WIXOSS en trois parce que chaque semaine, c'est la série que je regardais en premier, c'est dire. Ensuite, Space Dandy, j'en ai déjà dit tout le bien que j'en pensais, et pour Kill la Kill, vivement la prochaine série de Imaishi !




Bookmark and Share

2 commentaires | Bas de page

Matt @ www le 03/04/2015 à 00:28:41

C'est vrai, mais au moment où j'ai écrit ce texte (et maintenant encore en fait...), je n'étais pas très avancé dans l'anime de Garo. De ce que j'en ai vu, c'est sympathique, et les musiques de MONACA sont au top, mais faut que je continue la série !

gamer6689 @ www le 01/04/2015 à 13:55:26

Pour du toku en anime il y a aussi la dernière saison en date de garo qui est passé sur le format anime (garo le sceau de feu) et qui n'en ai pas moins excellente ! (Sinon il reste les bon vieux toku ^^.)

merci de répondre à la question : êtes-vous un humain ou un robot ?
Je suis un
<< Dernier article | < Article suivant | Article précédent > | Premier article >>
Ma chaîne Youtube- Kouryu
About moi

J'aime les jeux vidéo, les mangas, les jeux vidéo, les animes, les jeux vidéo, la musique, les jeux vidéo et je collectionne tout ce qui a touche à Mario.
Accessoirement, je tiens ce blog de manière particulièrement aléatoire...
Derniers commentaires :


Actuellement 618 articles en ligne et 5744 commentaires.

Flux RSS :

Les articles :
Fichier RSS concernant les articles

Les commentaires :
Fichier RSS concernant les commentaires