<< Dernier article | < Article suivant | Article précédent > | Premier article >>

htoL NiQ : The Firefly Diary


Le 01/09/2015 à 07:45:08
[Version imprimable]



Le Blog de Matt - htoL NiQ : The Firefly Diary Je vais vous parlez de htoL#NiQ : The Firefly Diary, le dernier jeu que j'ai fini. Enfin, fini... Le dernier jeu auquel j'ai joué puisque après avoir fait les 3/4 du jeu, j'ai lâchement abandonné et ai vu la fin sur Youtube, mais j'ai des excuses, vous allez voir.

htoL#NiQ : The Firefly Diary, c'est quoi ce nom ? htoL#NiQ, c'est du charabia pour Hotaru no Nikki et qui signifie Firefly's Diary, soit le journal de la luciole. Au niveau de l'histoire, enfin, du background disons, le jeu se déroule le 31 décembre 9999, une jeune fille amnésique, Mion, se réveille au fond d'un trou dans un monde en ruine et va devoir trouver son chemin pour s'en sortir.

C'est tout, et ça nous suffit. Au niveau des contrôles, le jeu est un puzzle game qui se manie à la manière d'un point-and-click, en plus complexe, car il y a 2 modes de jeu qui s'entremêlent, à savoir, la majorité du temps, on dirige une petite luciole (d'où le titre) que Mion suit : on va à gauche, elle va à gauche, on va à droite, elle va à droite, on se met en haut d'une échelle, elle monte à l'échelle, et si on clique sur Mion, celle-ci s'arrête. Mais il y a un second mode, en appuyant sur l'écran arrière où l'écran devient noir et on dirige une petite lumière violette, qui sort de Mion, peut se déplacer à travers les ombres et actionner les interrupteurs à distance.



Au niveau de la maniabilité, ça n'est pas évident. On dirige la luciole avec l'écran avant, en bougeant le doigt pour la faire avancer ou en cliquant sur l'écran pour faire interagir Mion avec les objets et on clique une fois sur l'écran arrière pour passer du côté des ombres. Le problème de l'écran arrière, c'est qu'on passe son temps à cliquer dessus par inadvertance et qu'il faut attendre un petit temps avant de pouvoir repasser de la lumière aux ombres... Heureusement, il est possible de changer les contrôles, et il existe un mode qui permet de contrôler la luciole avec le stick analogique, d'appuyer sur un bouton pour passer du côté des ombres et un autre pour agir avec l'environnement.

Mon avis sur le jeu : je suis partagé. Il y a des choses bien, j'ai accroché à l'ambiance et au design soigné. C'est le genre de jeux qui se déroule dans un univers post-apocalyptique où les éléments du scénario sont distillés petit à petit. Le jeu est très avare en information, il n'y a pas de dialogue, tout ce qu'on saura sur le pourquoi du comment se fait en trouvant des fleurs cachées dans chaque monde, qui nous montrent des scènes en pixel-art où Mion est en compagnie de ses parents.



Le gros problème du jeu, c'est sa difficulté. Je n'ai rien contre un bon challenge, mais là, c'est trop. Si vous voulez un jeu que vous traverserez facilement sans refaire deux fois la même action, passez votre chemin. Si vous aimez mourir, mourir, mourir et recommencer 10 fois le même passage, vous allez aimer. Le jeu n'est jamais injuste, mais il est excessivement punitif. Mion est une faible fille, et ça se voit. Tout la tue, les ennemis planqués dans les ombres, les plantes qui crachent des pépins, les objets qui tombent du ciel, les scies circulaires qui avancent sans s'arrêter... Le jeu comporte quatre chapitres (plus un optionnel que l'on débloque en découvrant toutes les fleurs cachées), à la fin du second chapitre, j'ai débloqué le trophée "mort 100 fois" et je pense qu'au milieu du quatrième, j'avais bien dû mourir 300 fois... J'ai arrêté, bloqué dans un passage où on dirige la luciole seule, qu'il faut la faire passer dans un labyrinthe étroit où le moindre contact la tue, où l'écran avance tout seul, et où deux barres chargées d'électricité balayent l'écran. Le genre de passage que l'on doit faire en 2 minutes quand on connait le truc, mais là, au bout d'1h30, ça a usé ma patience. Du coup, j'ai regardé la fin sur Youtube et c'était très bien...

Voilà, si vous êtes du genre patient... ou maso, htoL#NiQ : The Firefly Diary est fait pour vous. Le jeu est soigné, l'univers intriguant et honnêtement, j'aurai bien aimé le finir, mais comme je n'ai pas envie de jeter ma Vita par la fenêtre, je n'ai pas tenté.







Bookmark and Share
Acheter sur Play-Asia
Pas de commentaires
merci de répondre à la question : êtes-vous un humain ou un robot ?
Je suis un
<< Dernier article | < Article suivant | Article précédent > | Premier article >>
Ma chaîne Youtube- Kouryu
About moi

J'aime les jeux vidéo, les mangas, les jeux vidéo, les animes, les jeux vidéo, la musique, les jeux vidéo et je collectionne tout ce qui a touche à Mario.
Accessoirement, je tiens ce blog de manière particulièrement aléatoire...
Derniers commentaires :


Actuellement 618 articles en ligne et 5744 commentaires.

Flux RSS :

Les articles :
Fichier RSS concernant les articles

Les commentaires :
Fichier RSS concernant les commentaires